Aides à la mobilité du CIERA

Ces aides s'adressent aux jeunes chercheurs (masterants, doctorants et postdoctorants en SHS) qui envisagent un séjour de recherche ponctuel en Allemagne (ou autres pays germanophones).

Deux sessions sont organisées chaque année :

  • La session d'hiver (délai : 30/11)
  • La session d'été (délai : 30/04)

Aide pour un séjour de recherche pour les étudiants en master 2

Durée

1 mois (non renouvelable)

Montant

650 € / mois

Conditions d’éligibilité

  • §1. Les aides à la mobilité du CIERA s’adressent aux étudiants en master 2 qui suivent une formation en sciences humaines et sociales. (Les sciences humaines et sociales correspondent aux groupes 1, 2, 3, 4 et 12 du Conseil National des Universités)
  • §2. Les ressortissants de tous pays peuvent postuler – sous réserve qu’ils soient inscrits dans un établissement d’enseignement supérieur français et domiciliés principalement en France depuis au moins un an.
  • §3. Les aides à la mobilité du CIERA sont destinées à financer un travail de terrain et non d’écriture.
  • §4. Le travail de recherche du candidat doit traiter d’une problématique en lien avec l’aire germanique, considérée soit comme objet soit comme terrain de recherche, de manière exclusive ou de manière comparative. A défaut, si la finalité du séjour réside dans l’insertion du candidat dans une équipe de recherche, la plus-value de cette collaboration scientifique pour le travail du candidat doit être explicitement spécifiée.
  • §5. Une attention particulière sera portée à l’environnement linguistique et scientifique du séjour de recherche et aux candidats capables de justifier d’une manière crédible (enseignements, séjours) d’une maîtrise suffisante de la langue allemande (compréhension et expression) ; la finalité de l’aide à la mobilité ne peut être l’apprentissage ou le perfectionnement linguistique.
  • §7. Les aides à la mobilité du CIERA ne peuvent pas être rétroactives. Pour la session d’hiver, le financement du séjour ne peut prendre effet que de février à juin ; pour la session d’été, de juillet à janvier.
  • §8. Les candidats retenus signeront une convention avec le CIERA et s’engagent, une fois leur séjour terminé, à remplir un questionnaire d’évaluation de leur séjour et à transmettre au CIERA une attestation de leur séjour.

Aide doctorale partielle pour un séjour de recherche

Pour les doctorants déjà bénéficiaires d’un contrat doctoral ou une allocation de recherche

Durée

4 mois maximum

Montant

650 € / mois

Renouvellement

Les aides à la mobilité doctorales peuvent être attribuées un maximum de 2 fois au cours de la thèse. Ce renouvellement de l’aide n’est en aucun cas automatique. Les allocataires qui en font la demande doivent présenter un nouveau dossier de candidature comprenant un rapport d’étape. Ce dossier fera l’objet, au même titre que les autres candidatures, d’un examen de la commission.

Conditions d’éligibilité

  • §1. Les aides à la mobilité du CIERA s’adressent uniquement aux jeunes chercheurs doctorants en sciences humaines et sociales. (Les sciences humaines et sociales correspondent aux groupes 1, 2, 3, 4 et 12 du Conseil National des Universités)
  • §2. Les ressortissants de tous pays peuvent postuler – sous réserve qu’ils soient inscrits dans un établissement d’enseignement supérieur français et domiciliés principalement en France depuis au moins un an.
  • §3. Les aides à la mobilité du CIERA sont destinées à financer un travail de terrain et non d’écriture.
  • §4. Le travail de recherche du candidat doit traiter d’une problématique en lien avec l’aire germanique, considérée soit comme objet soit comme terrain de recherche, de manière exclusive ou de manière comparative. A défaut, si la finalité du séjour réside dans l’insertion du candidat dans une équipe de recherche, la plus-value de cette collaboration scientifique pour le travail du candidat doit être explicitement spécifiée.
  • §5. Le candidat doit justifier de son accueil et d’un appui scientifique au sein d’institutions universitaires et de recherche d’un pays de langue allemande.
    (Si l’objet du séjour de recherche consiste en un travail d’enquête -observation, interviews…- le candidat doit également pouvoir justifier de son accueil dans la structure étudiée.)
  • §6. Une attention particulière sera portée à l’environnement linguistique et scientifique du séjour de recherche et aux candidats capables de justifier d’une manière crédible (enseignements, séjours) d’une maîtrise suffisante de la langue allemande (compréhension et expression) ; la finalité de l’aide à la mobilité ne peut être l’apprentissage ou le perfectionnement linguistique.
  • §7. Les aides à la mobilité du CIERA ne peuvent pas être rétroactives. Pour la session d’hiver, le financement du séjour ne peut prendre effet que de février à juin ; pour la session d’été, de juillet à janvier.
  • §8. Les candidats retenus signeront une convention avec le CIERA et s’engagent, une fois leur séjour terminé, à remplir un questionnaire d’évaluation de leur séjour et à transmettre au CIERA une attestation de leur séjour.

Aide à la mobilité ’René Lasserre’ pour un stage

Pour un stage niveau master 1 minimum

Durée

6 mois maximum (non renouvelable)

Montant

650 € / mois

Conditions d’éligibilité

  • §1. Les aides à la mobilité ’René Lasserre’ du CIERA s’adressent uniquement aux étudiants en master 1 minimum qui suivent une formation en sciences humaines et sociales. (Les sciences humaines et sociales correspondent aux groupes 1, 2, 3, 4 et 12 du Conseil National des Universités)
  • §2. Les ressortissants de tous pays peuvent postuler – sous réserve qu’ils soient inscrits dans un établissement d’enseignement supérieur français (niveau master 1 ou master 2) et domiciliés principalement en France depuis au moins un an.
  • §3. Le stage doit être effectué dans une institution ou une entreprise allemande/d’un pays de langue allemande. Sont exclus : les stages dans des organismes diplomatiques ou culturels français à l’étranger ainsi que dans des filiales ou antennes d’entreprises ou associations françaises à l’étranger. Une attention particulière sera portée à l’environnement linguistique et professionnel du stage.
  • §4. Le candidat doit pouvoir justifier d’une manière crédible (enseignements, séjours) d’une maîtrise suffisante de la langue allemande (compréhension et expression) ; la finalité de l’aide à la mobilité ne peut être l’apprentissage ou le perfectionnement linguistique.
  • §5. Les aides à la mobilité du CIERA ne peuvent pas être rétroactives. Pour la session d’hiver, le financement du séjour ne peut prendre effet que de février à juin ; pour la session d’été, de juillet à janvier.
  • §6. Les candidats retenus signeront une convention avec le CIERA et s’engagent, une fois leur séjour terminé, à remplir un questionnaire d’évaluation de leur séjour et à transmettre au CIERA une attestation du dit séjour.

Aide post-doctorale pour un séjour de recherche

Pour les jeunes docteurs tous statuts confondus

Durée

de 15 jours à deux mois maximum, renouvelable une fois

Montant

1300 € / mois

Conditions de candidature

  • Ces aides à la mobilité sont destinées aux jeunes docteurs, tous statuts confondus, souhaitant effectuer un séjour de recherche de courte durée. La mobilité doit avoir lieu, en règle générale, dans les trois années qui suivent la soutenance de thèse.
  • Le candidat doit, en outre, répondre aux conditions générales de candidature pour une aide à la mobilité du CIERA.

Renouvellement

Les aides à la mobilité postdoctorales peuvent être attribuées un maximum de 2 fois au cours des trois années qui suivent la soutenance de thèse. Ce renouvellement de l’aide n’est en aucun cas automatique. Les allocataires qui en font la demande doivent présenter un nouveau dossier de candidature comprenant un rapport d’étape. Ce dossier fera l’objet, au même titre que les autres candidatures, d’un examen par la commission.

Conditions d’éligibilité

  • §1. Les aides à la mobilité du CIERA s’adressent uniquement aux jeunes chercheurs dont le projet de recherche postdoctorale s’inscrit en sciences humaines et sociales. (Les sciences humaines et sociales correspondent aux groupes 1, 2, 3, 4 et 12 du Conseil National des Universités)
  • §2. Les ressortissants de tous pays peuvent postuler – sous réserve qu’ils soient titulaires d’un doctorat soutenu depuis trois ans au maximum et qu’ils remplissent une des deux conditions suivantes :
    -Avoir soutenu une thèse dans un établissement d’enseignement supérieur français et être domicilié en France.
    -Être contractuellement rattaché à un établissement de recherche et/ou d’enseignement supérieur français et être domicilié en France.
  • §3. Les aides à la mobilité du CIERA sont destinées à financer un travail de terrain et non d’écriture.
  • §4. Le travail de recherche du candidat doit traiter d’une problématique en lien avec l’aire germanique, considérée soit comme objet soit comme terrain de recherche, de manière exclusive ou de manière comparative. A défaut, si la finalité du séjour réside dans l’insertion du candidat dans une équipe de recherche, la plus-value de cette collaboration scientifique pour le travail du candidat doit être explicitement spécifiée.
  • §5. Le candidat doit justifier de son accueil et d’un appui scientifique au sein d’institutions universitaires et de recherche d’un pays de langue allemande. Si l’objet du séjour de recherche consiste en un travail de recherches documentaires ou en un travail d’enquête (observation, interviews…), le candidat doit également pouvoir justifier d’une prise de contact préalable.
  • §6. Une attention particulière sera portée à l’environnement linguistique et scientifique du séjour de recherche et aux candidats capables de justifier d’une manière crédible (enseignements, séjours) d’une maîtrise suffisante de la langue allemande (compréhension et expression) ; la finalité de l’aide à la mobilité ne peut être l’apprentissage ou le perfectionnement linguistique.
  • §7. Les aides à la mobilité du CIERA ne peuvent pas être rétroactives. Pour la session d’hiver, le financement du séjour ne peut prendre effet que de février à juin ; pour la session d’été, de juillet à janvier.
  • §8. Les candidats retenus signeront une convention avec le CIERA et s’engagent, une fois leur séjour terminé, à remplir un questionnaire d’évaluation de leur séjour et à transmettre au CIERA une attestation de leur séjour.
Application date
30 Nov 2017
Duration
Up to 6 months
Country
Europe Germany Austria Belgium Italy Liechtenstein Luxemburg Switzerland
Discipline
Humanities Anthropology, Ethnology and Folklore Archaeology Architecture Art & Art History Classical Studies Digital Humanities History History & Philosophy of Science Linguistics Literature Media Studies Music & Musicology Philosophy Religion & Theology Social sciences Business and Administrative Sciences Communication Sciences Demography Economics Environmental Sciences Gender Studies Geography International Relations Law Pedagogic & Education Research Political science Psychology & Cognitive Sciences Social Anthropology Sociology
Required post-doc experience: 
between 0 and 3 years
Award granted
Up to € 1.300/month
share