SSH Rate
2

Maimonide Program┋French-Israeli Research Cooperation

Maïmonide est le Partenariat Hubert Curien franco-israélien. Il est mis en œuvre en France par le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE) et le Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI), et dans le pays partenaire par le Ministère de la Science et de la Technologie israélien (MOST).

Les appels à candidatures de ce programme sont lancés sur un rythme annuel.

Date limite de dépôt des dossiers de candidature : 07/05/2019

Types de projets concernés

L'objectif de ce programme est de développer les échanges scientifiques et technologiques d'excellence entre laboratoires des deux pays, en favorisant les nouvelles coopérations, les mobilités des chercheurs et la participation de jeunes chercheurs et doctorants.

Les projets soumis doivent obligatoirement s’inscrire dans l’une des thématiques suivantes :

  • Implications sur la santé de la perturbation du système endocrinien
    Chacun de nous est aujourd’hui exposé à plusieurs formes de pollution dont la plupart ont la capacité d’interférer avec le système endocrinien. Ces produits sont communément appelés « perturbateurs endocriniens » (Endocrine Disruptors en anglais) et incluent par exemple les pesticides, les plastiques (phtalates et phénols), les tensioactifs et les ignifugeants. D’autres sources de pollution ont pour origine l’agriculture intensive qui, en plus de l’utilisation de pesticides, peut impliquer des épandages excessifs d’engrais engendrant entre autres une dégradation de la qualité de l’eau.
    De plus en plus d’études scientifiques relient la perturbation endocrinienne à la forte augmentation du nombre de maladies non-transmissibles au sein de la société : obésité et troubles métaboliques, infertilité, cancers des organes reproducteurs, pertes de QI et maladies du développement neurologique, telles que les troubles du spectre de l’autisme et les troubles de l’attention et de l’hyperactivité. La population est exposée aux perturbateurs endocriniens par le biais de la nourriture (dont les emballages), l’eau, l’air et l’utilisation de produits de soins personnels et d’entretien.
    Les propositions de projets devront comprendre des études épidémiologiques ou expérimentales traitant de la manière dont l’exposition à des perturbateurs endocriniens provenant de différentes sources induit des effets négatifs sur la santé humaine et/ou traitant de nouvelles sources d’exposition (ex : résidus pharmaceutiques dans l’eau) ainsi que de l’évaluation de l’exposition (marqueurs/indicateurs d’exposition).
  • Développement et validation de nouveaux outils et technologies pour la recherche en neurosciences : une révolution dans le domaine du cerveau.
    Les récents développements dans les nouvelles technologies ou leur optimisation pour les neurosciences ont permis d’atteindre des niveaux d’analyse insoupçonnés il y a dix ans.
    Ces révolutions technologiques, allant du suivi de particules individuelles à l’analyse comportementale, concernent l’imagerie cellulaire ou cérébrale, de nouveaux outils génétiques et moléculaires et l’analyse du fonctionnement des réseaux neuronaux.
    L’objectif de l’appel à projets PHC-Maïmonide est de promouvoir des projets conjoints visant à développer de nouvelles technologies pour la recherche en neurosciences, incluant de nouveaux outils utilisant les nanoparticules, de nouvelles technologies pour l’imagerie à haute résolution du système nerveux et des études comportementales ayant recours à des environnements virtuels.
  • Conditions d'éligibilité des équipes

    L'appel à candidatures est ouvert aux chercheurs titulaires des laboratoires de recherche rattachés à des établissements d'enseignement supérieur ou à des organismes de recherche.

    Les entreprises peuvent participer au projet, dès lors qu’elles sont associées à un partenaire académique.

    Les projets ayant déjà bénéficié d'un soutien dans le cadre de ce programme ne sont pas recevables pour une nouvelle candidature immédiatement après leur achèvement. Les nouvelles collaborations seront dans tous les cas prioritaires.

    Seuls les dossiers de candidature co-déposés par les chercheurs partenaires auprès des instances responsables du programme dans leur pays respectif sont déclarés recevables. Les chercheurs français doivent s'en assurer auprès de leur partenaire. Il est très important de noter que les documents demandés par les deux pays sont différents et ne peuvent ainsi pas être dupliqués tels quels.

    Critères d'évaluation des projets

    • Qualité scientifique du projet et des équipes.
    • Originalité et caractère innovant du projet.
    • Mobilité des équipes des deux pays.
    • Participation active et mobilité de jeunes chercheurs, en particulier doctorants ou post-doctorants. Un séjour de 3 à 6 mois d’un jeune chercheur israélien en France sera apprécié, et réciproquement.
    • Intérêt de la coopération et complémentarité des équipes françaises et étrangères.
    • Importance (quantitative, si pertinent) du problème abordé et de l’impact potentiel de l’approche proposée pour le résoudre. Les propositions devraient aborder ces questions explicitement et fournir autant de preuves que possible.
    • Clarté et qualité de la proposition (présentation du sujet, définition des objectifs de recherche, présentation de la méthodologie de recherche et programme de travail détaillé).
    • Faisabilité du projet de recherche.
    • Applicabilité pratique des résultats attendus de la recherche.

    Comité de sélection des projets

    Les projets éligibles font l’objet d’une évaluation scientifique séparée par chacune des deux parties. Les instances des deux pays se réunissent ensuite pour confronter les évaluations et décider conjointement du soutien accordé aux projets sélectionnés.

    Pour la partie française, la Délégation aux Affaires Européennes et Internationales (DAEI) du MESRI assure l'évaluation scientifique des dossiers.

    Pour la partie israélienne, des experts désignés par le MOST assurent l’évaluation scientifique des dossiers.

    Modalités de fonctionnement

    La durée des projets est de deux années

    L'enveloppe globale du programme est de 480 000 € pour la partie française (et 480 000 € pour la partie israélienne) pour 6 projets sélectionnés.

    Le financement est accordé sur une base annuelle, pour deux années consécutives.

    Il doit être impérativement consommé entre le 1er janvier et le 31 décembre de l'année concernée et ne peut être reporté sur l'exercice suivant. A noter que, en raison de délais dans la mise en place des budgets côté français, les premiers versements pour les projets ne peuvent être effectifs qu’à partir de février.

    Pour les 2 années de vie des projets, l'enveloppe allouée par an à chacun des 6 projets sélectionnés sera de 40 000 € au maximum.

    • 20 000 € seront versés par le MESRI sous forme de subventions aux établissements dont dépendent les laboratoires et seront libres d'utilisation (salaires, matériel, etc.).
    • 20 000 € provenant du MEAE, gérés par Campus France, seront utilisés pour la mobilité des chercheurs, ainsi qu’un appui logistique, consistant en l'achat de petits équipements et l'organisation de colloques dans la limite de 20 % des frais déjà engagés sur l’enveloppe MEAE.Tout autre financement nécessaire à la mise en œuvre des projets conjoints devra être assuré par les moyens propres des laboratoires partenaires ou par d'autres sources.

    Le renouvellement des crédits pour la seconde année est subordonné à :

    • Une consommation optimale des financements accordés pour la 1ère année.
    • La soumission d’un rapport d’étape mentionnant les résultats scientifiques obtenus et les collaborations effectuées entre les équipes des deux pays (1 page en format libre)
    • La rédaction d’un bilan financier des actions menées ou programmées avant la fin de l'année civile et d’un budget prévisionnel pour la deuxième année du projet.

    Le rapport d’étape, le bilan financier et le budget prévisionnel doivent être envoyés avant le 15 novembre de la 1 ère année à l'ambassade de France (cf. contact pour le programme ci-dessous).

    Dépenses éligibles

    Les moyens accordés par la France couvrent exclusivement le paiement des indemnités de séjour des chercheurs partenaires en France, le paiement des indemnités de séjour des chercheurs de l’équipe française en Israël et les voyages des chercheurs de l’équipe française en Israël :

    • Indemnités de séjour pour le chercheur étranger en France : 160 EUR/jour pour un chercheur titulaire, 70 EUR/jour pour un post-doctorant et 65 EUR/jour pour un doctorant.
    • Indemnités de séjour pour le chercheur français en Israël: 160 EUR/jour pour un chercheur titulaire, 70 EUR/jour pour un post-doctorant et 65 EUR/jour pour un doctorant. 
    • Voyages du chercheur français en Israël : remboursement sur frais réels dans la limite de 1 000 EUR par aller-retour.

    Les moyens accordés par le pays partenaire couvrent exclusivement les voyages des chercheurs partenaires en France :

    • voyages du chercheur étranger en France : remboursement dans la limite prévue par le partenaire.

    L'appui logistique couvre les frais d'utilisation de services communs de mesure, les produits consommables liés à la recherche, le petit matériel (<500 €/unité) à hauteur de 4 000 € maximum par an - les frais engagés pour l’appui logistique ne peuvent cependant pas dépasser 20% de l’ensemble des frais engagés -. Sont exclus les logiciels et  leur licence, les biens amortissables, le matériel de bureau, le matériel informatique et multimédia, les fournitures administratives, les frais de secrétariat et de communication, les dépenses de carburant. Par extension, l'appui logistique peut inclure :

    • Des frais d'organisation ou de co-organisation en France ou en Israël de colloques par les équipes françaises et/ou les équipes partenaires israéliennes hors dépenses d'acheminement, hébergement et restauration des participants des colloques non membres des équipes françaises et israéliennes partenaires de projet.
    • Les frais de participation dûment justifiée par l'intérêt des travaux en cours  à des colloques organisés en dehors de la France ou d'Israël (dépenses d'inscription, acheminement, hébergement et restauration).
    • Des frais engagés pour la publication des travaux réalisés et enregistrés mentionnant l'appui des ministères.

    Les commandes sont effectuées DIRECTEMENT et UNIQUEMENT par Campus France. Les livraisons sont effectuées uniquement en France.

    Suivi des projets

    • Un « Status seminar » ou Séminaire de restitution se tiendra en Israël en novembre 2020. Les chercheurs Français et leurs homologues devront s’y retrouver pour présenter les avancées de leur projet devant un public scientifique et un comité d’experts – la participation à ce séminaire étant à prendre en compte dans le budget MEAE de la deuxième année du programme. Les responsables des projets des équipes françaises et israéliennes sont tenus de fournir avant le séminaire un court résumé commun (2 pages) des travaux réalisés et un tableau des mobilités effectives ou à venir.
    • Un rapport final est exigé au plus tard trois mois après la fin des projets.
    • Les responsables français de projets doivent impérativement utiliser le modèle de rapport téléchargeableet l'attacher à leur dossier en ligne dans ce délai.
    • Ce rapport est également à envoyer à l'ambassade de France dans le même délai (cf. contact pour le programme).
    • Les publications rédigées dans le cadre de ce projet devront porter mention du soutien accordé par le MEAE et  le MESRI.
       

    Modalités pratiques de soumission d’un projet

    Avant toute demande d'information, nous vous invitons à consulter la page des questions les plus fréquemment posées « FAQ et contact ».

    • Date limite de co-dépôt des dossiers de candidature : 07 mai 2019
    • Diffusion des résultats : septembre 2019
    • Début des projets : janvier 2020
       

    Candidater

    Les porteurs de projets sont invités à déposer leur dossier par anticipation afin d'éviter que des aléas techniques ne viennent compromettre le dépôt de leur candidature dans les délais impartis.

    Les dossiers peuvent être saisis en français ou en anglais.

     

    Application date
    7 May 2019
    Duration
    2 years
    Country
    Europe France Paris Île-de-France South-East South-West North-West North-East Middle East Israel
    Discipline
    Humanities Anthropology & Ethnology Archaeology Architecture Art & Art History Classical Studies Digital Humanities History Linguistics Literature Media Studies Music & Musicology Philosophy Religion & Theology Other Biology Computer science Medicine
    Required post-doc experience: 
    between 0 and 99 years
    Grants available
    6
    Award granted
    Ca. € 40.000
    share