SSH Rate
5

Programme Imhotep┋Coopération scientifique franco-égyptienne

IMHOTEP est le Partenariat Hubert Curien (PHC) franco-égyptien. Il est mis en œuvre en Egypte par l'Academy of Scientific Research and Technology (ASRT) du Ministère de la Recherche Scientifique, et en France par les ministères de l'Europe et des Affaires étrangères (MEAE) et de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI).

Types de projets concernés

Les objectifs de ce partenariat sont :

  • de développer des projets de recherche bilatéraux avec la participation de chercheurs des deux pays ;
  • de participer à la formation à la recherche de jeunes chercheurs égyptiens (doctorants et post-doctorants) ;
  • enfin d’organiser des séminaires scientifiques avec la participation de chercheurs des deux pays.

Tous les domaines scientifiques sont concernés par ce programme ; tout en marquant une priorité pour les projets qui traiteront des sujets suivants dans l’ordre de priorité : eau, énergies (nucléaire et renouvelable), agriculture, santé (cancer, hépatites, diabète), archéologie.

Les projets soumis doivent obligatoirement s'inscrire dans l'un des champs disciplinaires suivants: 

  • Eau. Priorités : assainissement, dessalement, management de l'irrigation ;
  • Environnement. Priorités : Énergie nouvelle et renouvelable (piles à combustible hydrogène notamment), batteries pour véhicules électriques ;
  • Santé, biologie, médecine. Priorités : production d'enzyme par les biotechnologies, techniques avancées de diagnostiques des maladies (capteurs), hépatite C ;
  • Mathématiques et leurs interactions ;
  • Physique ;
  • Sciences de la terre et de l'univers, espace ;
  • Chimie ;
  • sciences humaines et humanités ;
  • sciences de la société. Priorités : tourisme et éducation
  • sciences pour l'ingénieur (une attention particulière sera portée aux projets relatifs aux énergies renouvelables) ;
  • sciences et technologies de l'information et de la communication. Priorité : multimédias ;
  • agronomie, productions animale, végétale et agroalimentaire. Priorité : productivité des récoltes.

Conditions d’éligibilité des équipes

L’appel à candidatures est ouvert aux chercheurs titulaires des laboratoires de recherche rattachés à des établissements d’enseignement supérieur ou à des organismes de recherche.

Les entreprises peuvent participer au projet, dès lors qu’elles sont associées à un partenaire académique.

Afin d’éviter la perte du projet à cause du désistement d’un des PI, l’équipe doit inclure un co-PI qui pourra reprendre le projet à son compte.

La participation active et la mobilité de jeunes chercheurs, notamment de doctorants, sont OBLIGATOIRES. Les thèses en co-tutelle sont fortement recommandées.

Un candidat (qu’il soit français ou égyptien) ayant déjà bénéficié d’un financement dans le cadre du PHC Imhotep n’est autorisé à candidater à nouveau qu’à la condition d’avoir remis un bilan scientifique et financier final et qu’une durée de deux ans révolus soit respectée entre la fin de son premier projet IMHOTEP et le début prévu du nouveau projet.

Seuls les dossiers de candidature co-déposés par les chercheurs partenaires auprès des instances responsables de la gestion du programme dans leur pays respectif sont déclarés recevables. Les chercheurs français doivent s'assurer que le partenaire égyptien a bien déposé son projet conjoint auprès de l’Académie (ASRT).

Critères d'évaluation des projets

Le comité mixte privilégie les critères suivants, par ordre décroissant d’importance :

  • Qualité scientifique du projet ;
  • Participation de jeunes chercheurs, avec, en priorité, les doctorants inscrits en co-tutelle de thèse (étant entendu que ces doctorants devront bénéficier des possibilités de mobilité offertes par le programme) ;
  • Intérêt de la coopération et complémentarité des équipes françaises et étrangères ;
  • Perspectives de structuration ou de valorisation du projet. Les projets en réseau avec une ouverture européenne notamment seront considérés comme prioritaires. Les chercheurs ont ainsi la possibilité de déposer une candidature dans le cadre d'un autre PHC, sur le même thème de recherche ;
  • Compétence des équipes ;
  • Transfert mutuel de compétence ;
  • Impacts scientifiques ou industriels prévisibles ;
  • Qualité de l’infrastructure de recherche ;
  • Respect des délais.

Comité de sélection des projets

Les projets éligibles font l’objet d’une évaluation scientifique séparée par chacune des deux parties. Les instances des deux pays se réunissent ensuite pour confronter les évaluations et décider conjointement du soutien accordé aux projets sélectionnés.

Pour la partie française, la Mission Europe et International pour la Recherche, l’Innovation et l’Enseignement supérieur (MEIRIES) du MESRI assure l'évaluation scientifique des dossiers.

Modalités de fonctionnement

La durée des projets est de deux années.

Le financement est accordé sur une base annuelle pour deux années consécutives.

Pour la partie française, il doit  être consommé impérativement entre le 1er janvier et le 31 décembre de l'année concernée et ne peut être reporté sur l'exercice suivant.

Il porte uniquement sur la prise en charge de la mobilité entre les deux pays des chercheurs engagés dans le programme.

Tout autre financement nécessaire à la mise en œuvre des projets conjoints devra être assuré par les moyens propres des laboratoires  partenaires ou par d'autres sources.

Le montant maximum par projet est de 6.500 euros par an accordés par la partie française, auxquels il faut ajouter 100.000 Livres Egyptiennes par an accordées pour la partie égyptienne.

Le renouvellement des crédits pour une seconde année est subordonné à :

  • La soumission d’un rapport d’étape mentionnant les résultats scientifiques obtenus (1 page en format libre) ;
  • La rédaction d’un bilan financier des actions menées ou programmées avant le 31 janvier de la seconde année ;
  • Une consommation optimale des financements accordés pour la 1re année.

Le rapport d’étape devra être envoyé en octobre de la 1re année en version électronique à l'Attaché de coopération pour la science et la technologie de l’Ambassade de France au Caire (Institut Français d’Egypte) en mettant en copie l’adresse suivante : coopscience@institutfrancais-egypte.com

  • Par ailleurs, le chercheur égyptien devra respecter les procédures mises en œuvre par l’Academy of Scientific Research and Technology. 

Exceptionnellement, et à condition qu’un doctorant du projet soit inscrit en co-tutelle de thèse, les PI pourront soumettre une demande de prolongation de leur financement pour une troisième année.

Ces demandes seront évaluées au cas par cas par le comité mixte. 

Dépenses éligibles

Les moyens accordés par la France couvrent le paiement des indemnités de séjour des chercheurs égyptiens et les voyages des chercheurs français, ainsi que des consommables :

  • indemnités de séjour des égyptiens en France : 125 EUR/jour pour une durée maximale de 14 jours et 80 EUR/jour pour un séjour dépassant les 14 jours (ces durées plus longues ne sont valables que pour les jeunes chercheurs) ;
  • voyages : remboursement sur frais réels, dans la limite de 1000 EUR par aller-retour France/Egypte ;
  • 25 % maximum du montant total de la dotation pourra être utilisé pour l’achat de consommables.

Tout autre financement nécessaire à la mise en œuvre des projets conjoints devra être assuré par les moyens propres des laboratoires partenaires ou par d’autres sources.

Le financement égyptien (un maximum de 100.000 Livres Egyptiennes par an) couvre les frais de transport des chercheurs égyptiens, les frais de séjour des chercheurs français en Egypte (per diem de 100 euros par jour) et des consommables dans la limite de 25 % du budget égyptien.

Outre la présentation des acteurs du projet et la description de ce projet, le dossier devra détailler et justifier les moyens financiers sollicités auprès des deux parties (nombre de per diem, nombre de billets d’avion, montant des consommables), tout en mentionnant les jeunes chercheurs impliqués (noms, travaux de recherche en cours, séjours prévus, type de co-encadrement envisagé pour les doctorants, etc...).

Application date
30 Apr 2018
Duration
2 years
Country
Europe France North-East North-West Paris Île-de-France South-East South-West Middle East Egypt
Discipline
Humanities Anthropology & Ethnology Archaeology Architecture Art & Art History Classical Studies Digital Humanities History Linguistics Literature Media Studies Music & Musicology Philosophy Religion & Theology Social sciences Business and Administrative Sciences Communication Sciences Demography Economics Environmental Sciences Gender Studies Geography International Relations Law Pedagogic & Education Research Political science Psychology & Cognitive Sciences Social Anthropology Sociology Other Agronomy Biology Chemistry Computer science Engineering Mathematics Medicine Physics
Required post-doc experience: 
between 0 and 99 years
Award granted
€ 6.500 + ج.م 100.000 /year
share