SSH Rate
4

Programme « Art Citoyen » pour collaborations franco-espagnoles entre artistes et scientifiques

Composer les savoirs pour mieux comprendre les enjeux du monde contemporain

Cet appel à projets vise à encourager des projets de coopération entre artistes, chercheurs et citoyens pour comprendre et agir face aux enjeux du monde contemporain

Date limite de dépôt de dossiers : 19 mai 2019 

Enjeux

La complexité des divers défis qui affectent les sociétés actuelles requiert une production transdisciplinaire des connaissances et une participation citoyenne active à la construction et usage critique des savoirs. C’est le postulat et point de départ de cet appel à projets, à travers lequel nous cherchons à favoriser des contextes de coopération et d’hybridation entre les sciences et les humanités, les arts et la société.

Nous vivons dans une époque de mutation sans précédent accélérée par les découvertes scientifiques et les innovations technologiques. Le début du 21e siècle est marqué par des avancées qui ont apporté le meilleur dans plusieurs domaines – médecine, éducation, mobilité, communication… – mais nous fait aussi craindre le pire, le dérèglement climatique, l’épuisement des ressources naturelles, les inégalités croissantes, la mise à l’épreuve de nos démocraties… 

Dans ce contexte, émerge une conscience collective qui nous oblige à inventer des nouveaux modèles et redéfinir nos priorités et perspectives. Les scientifiques et les artistes sont des forces vives qui devront réagir face aux expectatives citoyennes.

Pourtant, nous constatons l’absence des humanités comme socle commun dans les formations scientifiques et techniques qui visent uniquement la spécialisation et la professionnalisation des cursus. Cette absence prive la recherche de l’esprit critique qui doit l’éclairer sur ces nouveaux enjeux, tout comme l’innovation de l’empathie qui doit la relier à l’humanité et aux autres formes du vivant.

La création artistique quant à elle dépend de plus en plus des industries culturelles qui assimilent souvent les œuvres à des produits de consommation sans impact transformateur. Les potentialités de l’art comme acteur du changement sont ainsi insuffisamment explorées dans nos systèmes d’enseignement ainsi qu’à travers les modes et lieux de diffusion. La recherche et les processus créatifs qui président toute œuvre artistique sont cependant essentiels pour redessiner un monde plus désirable et mettre en mouvement l’imaginaire collectif.

De l’autre côté, les attentes et les besoins de notre société en mutation sont très importants. Loin d’être passive, elle génère une multitude d’initiatives (technologies open source, circuits courts, monnaies locales...), dont un certain nombre implique des chercheurs et des artistes. Nous constatons ainsi l’émergence de projets portés par des personnes travaillant dans différents domaines qui entreprennent des démarches alternatives et mènent des actions en dehors des cadres dominants, académiques ou artistiques. Ces collectifs, structurés ou non de façon formelle, s’engagent dans la recherche de solutions situées, en relation directe avec les habitants d’un territoire, les membres d’une association, le corps professionnel d’une organisation... Ils tendent d’expérimenter de nouvelles méthodes et de mettre en œuvre d’autres paradigmes qui malgré leur petite échelle ouvrent sur d’autres possibles.

La Fondation Daniel et Nina Carasso est convaincue que cette nouvelle ère que nous vivons appelle à des formes de production de connaissances transdisciplinaires et collaboratives, que les solutions pertinentes émergent des approches, savoirs et expériences pluriels. Quels que soient le sujet ou l’étendue de ces projets innovants, ils doivent prendre appui sur des relations actives avec la société civile, acteur incontournable de la vie démocratique. Encourager ces projets et actions qui mettent en œuvre l’intelligence de la coopération est notre meilleur outil pour comprendre et agir face aux enjeux du monde contemporain. 

A qui s'adresse l'appels à projets

  • Associations, fondations,
  • Collectivités territoriales,
  • Institutions de l’enseignement supérieur et de la recherche,
  • Établissements d’enseignements artistiques,
  • Institutions culturelles.

Domaines concernés :

  • Sciences fondamentales et expérimentales, sciences humaines et sociales,
  • Arts visuels, musique, architecture, design, spectacle vivant...,
  • Autres savoirs (empiriques, séculaires, artisanaux, culinaires, agricoles,...).

Dans tous les cas, les projets doivent être adossés à une structure à but non lucratif relevant des articles 200 et 238bis du Code Général des Impôts. 

Critères de séléction

  • Les projets éligibles devront obligatoirement répondre aux critères suivants : 
  • Présenter la problématique soulevée par le projet.
  • Expliquer la pertinence du projet par rapport à l’état de l’existant.
  • Présenter l’impact visé du projet (transformations méthodologiques, structurelles, applicabilité, formation, capabilité etc) et les modes de son évaluation.
  • Composer une équipe pluridisciplinaire et préciser les compétences réunies.
  • Expliciter l’implication de la société civile (associations, organisations...).
  • Expliquer la méthodologie de travail et la répartition des responsabilités entre membres de l’équipe, en démontrant une réelle démarche de co-construction.
  • Mobiliser un réseau de partenaires (financiers et opérationnels).
  • S’engager à des formes de restitution et de diffusion publiques du projet, en précisant notamment les modalités, formats et moyens par lesquels elles pourront se matérialiser et être partagées (édition de textes, publications numériques, expositions, production d’œuvres d’art,...).
  • Soumettre un projet (ou une étape du projet) pour une durée maximale de 3 ans. 

Cet appel à projets est doté d’une enveloppe budgétaire de 600 000 €, permettant de financer entre 10 et 12 projets en France. ​

Une attention particulière sera portée aux projets qui concernent la problématique de l’alimentation durable, l’autre axe de mécénat de la Fondation Daniel et Nina Carasso. 

Calendrier et méthode de sélection

  • Ouverture de l’appel à projet 1er mars 2019
  • Date limite de dépôt du dossier de demande de financement le 19 mai 2019
  • Pré-sélection des projets par une équipe d’experts fin mai 2019. Les projets non retenus à ce stade en seront informés à la mi-juin.
  • Instruction des projets présélectionnés. Les porteurs de projet seront informés du nom de l’expert indépendant qui viendra instruire leur dossier et qui prendra contact avec eux pour organiser un rendez-vous courant juin 2019
  • Sélection finale des projets par un jury en juillet 2019
  • Validation de la sélection finale et des financements accordés par le Comité exécutif de la Fondation fin août 2019
  • Diffusion des résultats et notification par une lettre d’engagement signée du président de la Fondation de France en septembre 2019 

Candidatures

Étape 1 : Dépôt des dossiers 

Les organisations qui candidatent pour obtenir un financement doivent prendre connaissance des informations sur nos appels à projets, ainsi que leur note de cadrage, ci-dessous, et remplir le formulaire disponible sur notre plateforme en ligne en français ou en espagnol dans les délais prévus dans le cadrage de l’appel. L’appel est en général ouvert entre 2 et 3 mois.

Étape 2 : Présélection 

Tous les projets déposés sur la plateforme dans le cadre d’un appel à projets font l’objet d’un examen par un groupe composé de membres de notre équipe et d’instructeurs et instructrices qui collaborent régulièrement avec nous et maîtrisent bien nos valeurs et objectifs. Chaque dossier est lu au moins par deux à trois personnes en cas d’arbitrage. Une fois la date limite de dépôt des projets passée, la phase de présélection prend en moyenne 3 à 6 semaines. Les organisations dont le projet n’est pas retenu à cette étape du processus en sont informées.

Étape 3 : Instruction

Les projets retenus en phase de présélection font l’objet d’une instruction par un instructeur / une instructrice, collaborateur habituel de la Fondation, dont la mission est d’évaluer et d’apporter un autre regard sur le travail déployé par ces organisations. Ce regard permet de mettre en lumière des aspects différents et intéressants qui n’ont pas été exposés dans le dossier. L’instruction complète ainsi le dossier présenté par le porteur de projet. Elle vise à évaluer la solidité de l’organisme et du projet ainsi que leur adéquation avec les critères obligatoires de la Fondation et ceux spécifiques à l’appel à projets. La phase d’instruction s’étale sur 1 à 2 mois. Le porteur de projet doit se rendre disponible, ainsi que ses partenaires, pour cette instruction, qui, dans la majorité des cas, implique une visite sur place de l’instructeur.

Étape 4 : Sélection

Suite à l’instruction, un rapport nous est remis ainsi qu’aux experts bénévoles qui composent le jury de l’appel à projets. Celui-ci émet des recommandations auprès de notre Comité Exécutif. Le jury est en général organisé 2 à 3 mois après la date de clôture de l’appel.

Étape 5 : Validation

La décision finale de soutien est prise par notre Comité Exécutif. Cette décision intervient au plus tard 4 mois après la date de clôture de l’appel.

Ce que nous recherchons

En 2019, nous avons ouvert une nouvelle page de la jeune histoire de la Fondation Daniel et Nina Carasso afin que notre action, au service des porteurs de projet, ait encore plus d’impact. Nous souhaitons continuer à identifier des sujets peu traités et explorer de nouvelles voies de transition vers un monde plus juste, inclusif et durable, à partir de nos deux grands axes d’intervention, l’Alimentation durable et l’Art Citoyen. C’est pourquoi, nous encourageons celles et ceux qui s’engagent dans la voie d’un changement positif, porteurs de solutions innovantes, à répondre à nos appels à projets. 

Application date
19 May 2019
Duration
Up to 3 years
Country
Europe Spain France Paris Île-de-France South-East South-West North-West North-East
Discipline
Humanities Anthropology & Ethnology Archaeology Architecture Art & Art History Classical Studies Digital Humanities History Linguistics Literature Media Studies Music & Musicology Philosophy Religion & Theology Social sciences Business and Administrative Sciences Communication Sciences Demography Economics Environmental Sciences Gender Studies Geography International Relations Law Pedagogic & Education Research Political science Psychology & Cognitive Sciences Social Anthropology Sociology Other Agronomy Biology Chemistry Computer science Engineering Mathematics Medicine Physics
Required post-doc experience: 
between 0 and 99 years
Grants available
10/12
Award granted
Total of € 600 000/3 years
share